Physique Chimie
  | Accueil |         
  Melzani M.,
lycée Raoul
Follereau,
Belfort
CPGE PTSI :  |  documents cours |  TP, DS, maths... |  colles |  cahier texte |  concours |  actualités | 
Autres :       |  archives cpge 2016-18 |  agrégation |  expériences diverses, points théoriques |  liens | 
Dossiers :     |  épistémologie |  incertitudes de mesure |  plasmas |  unités | 

  Diagramme des deux mondes/

Retour à la liste des diagrammes    

Théorie de la mécanique et de la gravitation de Newton






Quelques physiciens et dates clés (en cours de construction, plutôt en vrac pour le moment) :

  • Aristote, Ptolémée : La vision mécanique qui domine est celle d'Aristote (les corps tendent vers un état de repos, quatre éléments, ...), et la vision de l'Univers est celle de Ptolémée (modèle géocentrique, épicycles pour expliquer les rétrogradations, Terre immobile).

-400 jusqu'au moyen-âge
  • Archimède et l'école d'Alexandrie : Avancées en statique, utilisation des mathématiques d'Euclide, levier, balance, principe d'Archimède, vis à eau...

-250
  • Maison de la Sagesse, Bagdad : Académie regroupant des savants. Étude des mathématiques, utilisation de l'écriture décimale, du zéro, observations des éclipses, parallaxes, anomalies lunaires, durée de l'année solaire... Surpasse celles d'Athène ou d'Alexandrie.

750 - 1250
  • Observatoire de Samarcande : Dans la lignée des observatoires musulmans tous plus précis les uns que les autres (Bagdad, Ray, Maragha, Samarcande). Construction d'un sextant de 60m de diamètre, avec une précision de 5 secondes d'arc. Prémisse des instruments géants de l'astrophysique actuelle ! Publication de tables astronomiques qui ne seront surpassées que par celles de Taqi ad-Din à Constantinople (1580) ou de Tycho Brahé.

1429 - 1449
  • Copernic : Remise en cause franche du modèle de Ptolémée, et proposition du modèle héliocentrique. Comme il doit justifier les objections des aristotéliciens sur les effets du mouvement de la Terre, il doit faire un peu de mécanique et introduit la notion de référentiel.

1540
  • Taqi ad-Din : Savant turc vivant à Constantinople. Travaux remarquables en astronomie, en optique, en conception mécanique. Fonde l'observatoire de Constantinople, qui égalera les observations de Brahé en Europe.

1526-1585
  • Kepler : À l'aide des observations de Tycho Brahé, notamment de celles pour Mars, montre que l'orbite des planètes est elliptique. Montre aussi qu'elles suivent les trois lois de Kepler.

1600-1620
  • Galilée : Il refonde les bases de la mécanique : Introduction du principe d'inertie, de la notion de référentiel, trajectoire parabolique des corps en chute libre... Fait majeur, il rend systématique l'usage de la démarche scientifique : observation, traduction dans le langage mathématique, calculs puis explications...

1600-1620
  • Newton : Publie ses Principia, qui reprennent les connaissances précédentes de Galilée et ajoutent la loi de la gravitation, le principe fondamental de la dynamique et des actions réciproques, et tout un arsenal mathématique qui permet de résoudre de nombreux problèmes. L'approche est axiomatique : à partir de ses trois lois et de la loi de gravitation, Newton en déduit de nombreux résultats.

1687
  • Clairaut : Met au point une méthode mathématique pour le problème à trois corps, qui permet de prédire correctement les mouvements de la Lune. Ceux-ci avaient résisté depuis 50 ans, ce qui jetait un certain doute sur la théorie de Newton et sa loi en $1/r^2$.

1750
  • Michelson et Morley : Expérience à l'aide d'un interféromètre afin de mettre en évidence le mouvement de l'éther. Le résultat est négatif.

1881-1887


  Site version 08/2018.
 ↑↑